Les règles de sécurité à suivre sur un chantier

Sur un chantier, les risques sont très nombreux et ils sont présents pour les acteurs comme pour les personnes externes au chantier. Les risques sont, pour certains, très importants avec des conséquences lourdes. C’est l’entreprise qui a la responsabilité de mettre en place et de faire respecter les mesures de sécurité et les ouvriers de les respecter.

équipement de chantier

Les accidents de travail sont élevés en raison du nombre important d’acteurs sur place et d’activités simultanées. L’utilisation des engins de chantier et des machines, mais aussi le travail en hauteur et les multiples dénivellations du terrain viennent renforcer les risques.

Les règles de sécurité d’un chantier visent aussi les maladies liées à la pénibilité du travail, à l’utilisation des différents engins et aux conditions extérieures (froid, chaleur et pluie). Le plan de prévention chantier a donc pour but de faire le bilan et de réduire les risques pour l’ensemble des intervenants. Le plan de prévention recense les entreprises, les travaux réalisés par chacune d’entre-elles ainsi que les dates de début et de fin des travaux.

La responsabilité de l’employeur

L’employeur est responsable de la sécurité et a une obligation de résultat vis-à-vis de ses employés. Il se doit :Sécurité sur un chantier

  • de former et d’informer, parfois en délivrant un livret d’accueil ;
  • de mettre à disposition un document d’évaluation des risques professionnels ;
  • d’afficher des consignes de sécurité sur le site du chantier et au niveau de la base vie ;
  • parfois d’engager un responsable HSE (Hygiène/Sécurité/ Environnement) ;
  • de fournir des équipements de protection aux normes à ses employés ;
  • de veiller à l’application de l’intégralité des consignes de sécurité par ses salariés.

La responsabilité du salarié

Sur un chantier, l’ouvrier se doit :

  • d’utiliser les équipements de sécurité fournis par son employeur ;
  • de respecter les consignes de sécurité, comme le stipule l’article L.4122-12 du Code du Travail : “tout salarié a une obligation de sécurité pour lui et les autres”.

Le rôle du coordinateur Sécurité et Protection de la Santé (SPS)

Sécurité base vie Sur un chantier, si plusieurs entreprises sont amenées à intervenir en même temps ou successivement, un coordonnateur sécurité chantier est impératif.

Il va alors prévenir les risques et accidents en veillant au respect des règles de sécurité et des consignes. Le coordonnateur SPS agit en amont et évalue les risques, ce qui déclenchera un plan de prévention et permettra d’organiser au mieux les différentes interventions avec le maître d’œuvre.

Les équipements de sécurité sur un chantier de construction

Les équipements de sécurité sur un chantier sont nombreux. On peut notamment citer :

  • les combinaisons de travail ;
  • le casque de sécurité ;
  • les lunettes de protection ;
  • les gants adaptés ;
  • les chaussures de sécurité ;
  • les protections auditives ;
  • les masques de chantier ;
  • les gilets de signalisation ;
  • l’équipement pour éviter les chutes comme les baudriers.

Un projet ? Contactez-nous !

Les équipements de protection collective (EPC)

Sécurité de chantier Contrairement aux équipements individuels, certains équipements sont conçus pour assurer la sécurité de l’ensemble du personnel de chantier. En fonction des problématiques rencontrées, on pourra utiliser à cet effet des plots, de la signalisation ou des bandes de sécurité.

Enfin, l’employeur se doit aussi de veiller à :

  • la propreté du site ;
  • aménager les plannings pour limiter le travail aux heures les plus chaudes ou froides ;
  • l’installation d’une salle de pause ;
  • la surveillance et la sécurisation de l’accès au site
  • la délimitation et la protection du chantier.

Il est également tenu de mettre à disposition des ouvriers un ou plusieurs abris de chantier, afin que ces derniers puissent bénéficier d’un espace leur permettant notamment de s’abriter et de se restaurer.

C’est donc au prix d’une bonne réflexion, d’une bonne anticipation, d’une formation, d’informations et de bonnes pratiques adéquates que l’on voit la sécurité sur les chantiers et les bases vie se renforcer et le nombre d’accidents baisser de façon sensible ces dernières années.